Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

Burkina Faso: 17 morts lors d'un samedi meurtrier

Par kibaru

Une attaque à motos portée par une vingtaine d'hommes samedi matin a causé la mort de dix-sept personnes, dont un militaire, dans le village de Komsilga, au Burkina Faso. Le pays est en proie à des assauts djihadistes récurrents.

Dix-sept personnes, dont un militaire, ont été tuées lors d'un samedi meurtrier dans le nord du Burkina Faso. Le pays est en proie à des attaques djihadistes récurrentes.

Samedi matin, une vingtaine d'hommes venus à bord de motos avaient attaqué le village de Komsilga, dans la commune de Zimtanga (province du Bam), tuant neuf personnes parmi les habitants, selon des sources sécuritaires. Ils avaient également incendié des boutiques et des deux roues.

Puis, "dans la soirée, aux environs de 18h, des individus armés ont attaqué le village de Déneon, dans la (même) commune de Zimtanga. Sept personnes ont été tuées", a déclaré une source sécuritaire.

Samedi également, "un groupe de militaires a subi une attaque à Déou (province du Soum). Un élément (militaire) a été tué au cours des échanges de tirs", a indiqué une autre source sécuritaire. "Les dispositifs sécuritaires ont été renforcés et des renforts déployés pour des ratissages dans ces zones."

lenouvelliste