Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

L’Office Malien de l’Habitat menace d’annuler la convention de certains promoteurs immobiliers

Par kibaru

La mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière d’habitat et d’urbanisme au profit de sa population a amené le ministère en charge de ses questions à lancer en juillet 2015 en même temps que la remise des clés de 1552 logements, un programme ambitieux de 20 000 logements. Ce programme qui ne bénéficie pas de financement direct du gouvernement est bâti sur le modèle Partenariat Public Privé.

C’est ainsi que plusieurs promoteurs immobiliers ont manifesté leur volonté de participer au modèle en signant des conventions avec l’Office Malien de l’Habitat, représentant le ministère en charge de l’Habitat. Ils s’engagent par la même occasion à produire des logements décents et accessibles au plus grand nombre de maliennes et de maliens à leurs frais et sur une période de 12 mois. L’Etat à travers l’Office Malien de l’Habitat rachète les logements entièrement construits et dont les sites ont été viabilisés. Les logements finis et rachetés peuvent aussitôt être distribués à la population par les hautes autorités sous forme du prêt acquéreur ou sous forme de location-vente. Les promoteurs ont convenu avec l’OMH d’être payés sur une période de quatre (04) ans après le rachat des logements.

Tout promoteur qui ne sera pas à mesure de mettre en œuvre les dispositions pertinentes de la convention qu’il a signé au bout de trois (03) mois à savoir la construction significative du nombre de logements convenus, sa convention sera purement et simplement annulée et le foncier mis à sa disposition sera retiré.
L’Office Malien de l’Habitat a le regret d’annoncer que sur plusieurs conventions signées seules treize (13) promoteurs sont véritablement en chantier. Ils totalisent pour le moment six mille six cent soixante-dix-neuf (6 679) logements livrables en fin juin 2016. Il s’agit des promoteurs ci-après :
- SIFMA ………………………………………………1 100 logements ;
- SOPROMAC IMMOBILIERE ………………………..78 logements ;
- BANGA IMMOBILIERE …………………………….650 logements ;
- KOME IMMOBILIERE……………………………....500 logements ;
- AFRICA INVEST……………………………………..500 logements ;
- SANKE IMMOBILIERE……………………………...418 logements ;
- LE GOURMA ………………………………………....100 logements ;
- JIANGXI C.J.X………………………………………...500 logements ;
- ALM CONSTRUCTION ……………………………....100 logements ;
- G.E.C.I…………………………………………………..223 logements ;
- SELECTION IMMOBILIERE…………………………310 logements ;
- SACOGEC……………………………………………...500 logements ;
- JUMEAU IMMOBILIERE……………………………1 200 logements ;
- ENTREPRISE TRAORE ET FRERE…………………..500 logements.

Les autres promoteurs ont tout au plus quarante-cinq (45) jours à partir de la date de diffusion de cet avis pour faire preuve de leur capacité à réaliser ou non le programme de construction des logements sociaux, objet de leur convention signée. Passé ce délai, l’Office Malien de l’Habitat se verrait dans l’obligation de procéder à l’annulation des conventions des promoteurs défaillants.