Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

La CMA et la Plateforme remercient l’Ambassadeur d’Algérie au Mali en fin de mission

Par kibaru

Excellences, Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;

Excellences, Mesdames et Messieurs, les Ambassadeurs accrédités au Mali ;

Chers frères des Mouvements Républicains de la Plateforme et de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) ;

Honorables invités ;

Mesdames et Messieurs ;

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas, nous voilà réunis ce soir pour rendre hommage à un homme d’excellence et de grand talent à l’occasion de son départ du Mali pour d’autres missions, d’autres jours, au service de son pays, que nous lui souhaitons plus paisibles que ceux parfois trop agités et chargés de stress et de doute qu’il a vécus parmi nous , tout le long du processus d’Alger et après la signature de l’Accord.

Excellence, Monsieur l’Ambassadeur ;

Nous vous avons vu pendant le processus d’Alger en homme de science, de patience et de convictions, toujours prêt à nous écouter malgré nos mots et notre verbe parfois discourtois et pleins d’illusions.

Nous vous avons entendu aussi nous dire avec courage et sans détour certaines vérités que nous n’avions pas aimé entendre ;

Votre choix de la fermeté et de l’objectivité dans le langage, de l’autorité et de la vérité dans vos démarches envers nous s’expliquent par le fait qu’en étant citoyen d’une nation amie éternelle du Mali, vous vous êtes imposé le devoir fraternellement algérien  de n’être ni complaisant, ni sentimental à notre endroit et de ne prendre en compte que l’intérêt supérieur du Mali et de ses populations en toutes circonstances.

Chers Amis de la CMA et de la Plateforme ;

Monsieur Nourredine AYADI de son vrai nom traduit en Français « la Lumière » nous lègue un testament plein de promesses et d’opportunités que son successeur, son Excellence, Monsieur Boualem CHEBEHI avec qui nous avons pensé et construit l’Accord pour la Paix, poursuivra avec la même passion, nous en sommes convaincus, l’exécution du testament.

Vous nous avez vus désunis, déchirés même, mais vous nous voyez aujourd’hui unis, réconciliés, fraternels et soucieux de redonner au Nord Mali son visage des jours heureux avec le soutien de la communauté internationale et la bonne volonté du Gouvernement du Mali.

Nous de la CMA et de la Plateforme, vous donnons ce soir l’assurance Monsieur l’Ambassadeur ainsi qu’à vos homologues qui restent au chevet du Mali renaissant au Nord, que nous veillerons par tous les moyens à notre disposition aux respects de nos engagements.

Et pour dissiper tout malentendu et tout esprit d’équivoque nous réaffirmons notre attachement aux principes et fondements de l’Accord pour la Paix au Mali issu du processus d’Alger et tenons à son exécution diligente et consensuelle.

L’Accord d’Anefis, ainsi que les protocoles convenus entre les leaders des communautés plus récemment à Kidal participent de la même volonté, celle de restaurer la confiance et la paix entre tous, de convaincre ceux d’entre nous qui doutent  et se manifestent, hélas trop souvent violemment, que le seul chemin à suivre humainement et raisonnablement reste, celui que la communauté internationale dans toutes ses dimensions et avec toutes ses facultés a indiqué pour plus de paix, de réconciliation, de sécurité et de développement.

Excellence, Monsieur l’Ambassadeur ;

Ayant appris où votre devoir vous appelle dans les prochains jours, nous vous prions de transmettre à S.E.M Bert Koenders, ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, Ancien  RSSG-MINUSMA, nos sincères sentiments de reconnaissance et formulons le vœux  légitime qu’il accueillera bientôt dans son pays la CMA et la Plateforme conduites par la partie gouvernementale.

Nous profitons de l’occasion pour saluer fraternellement le ministre d’Etat, Ramtane Lamamra et lui témoignons toute notre gratitude.

Nos vœux de succès et réussite vous accompagnent.

Bamako, le 15 février 2016
Pour la Plateforme, ​​​​​Pour la CMA,​
Me. Harouna TOUREH​​​​​ Mr. Ibrahim Ould SIDAT