Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

Malgré la croissance économique, le terrorisme se répand en Afrique

Par kibaru

En Afrique, les conflits armés font désormais moins de morts que les accidents de la route. D’après Kofi Annan, ex-secrétaire général de l'Onu, on a réussi à maintenir une stabilité relative sur le continent africain.

Le terrorisme se répand dans les pays africains de la région saharienne, ceci, en dépit des progrès économiques enregistrés ces dernières années, a déclaré dimanche Kofi Annan, ex-secrétaire général des Nations Unies.

Mais selon M.Annan, les conflits armés font désormais moins de morts en Afrique que les accidents routiers.

"C'est une différence importante par comparaison avec la situation de la fin de la guerre froide", a souligné l'ex-secrétaire général, intervenant à la Conférence sur la sécurité de Munich.

"On a réussi à régler des conflits sur le continent africain et à maintenir une stabilité relative. De plus, le taux de pauvreté a baissé de 40% depuis 1990. Cette statistique me réjouit. L'Afrique ne cesse de croître. Les deux tiers de cette croissance sont dus à la croissance interne", a-t-il ajouté.

"Mais en même temps on ne peut pas ignorer le fait que le drapeau djihadiste flotte sur le continent africain, de la Mauritanie à l'ouest à la Somalie à l'est. Plus de 10 pays sont touchés par les mouvements terroristes. Des dizaines de milliers de personnes ont déjà péri. Les terroristes de Boko Haram ont tué plus de personnes l'année dernière que ceux du groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech, ndlr). Tous les jours, on constate de nouvelles attaques dans tel ou tel pays d'Afrique. De plus, des groupuscules extrémistes locaux s'unissent et se rallient à des organisations terroristes comme Al-Qaïda et d'autres bandes", a déclaré M.Annan.

Il a également ajouté que "la plupart des terroristes sont des jeunes Africains sans perspectives d'avenir, dont le choix s’explique avant tout par l'absence de travail".

En 2014, le groupe djihadiste Etat islamique a commencé à intensifier son activité dans la région du Proche-Orient en cherchant à créer un califat sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Selon les données de la CIA, à présent près de 30.000 personnes venant de 80 pays du monde combattent dans les rangs de l'EI.

L'organisation terroriste Boko Haram, affiliée à l'Etat islamique, est en lutte armée depuis 2009 dans le nord-est du Nigeria. Ces derniers mois, elle a étendu ses actions aux pays voisins, dont le Cameroun, le Tchad et le Niger.

L'insurrection menée par Boko Haram a fait plus de 17.000 morts et provoqué le déplacement de 2,6 millions de personnes.

sputniknews