Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

PROGRAMME D’INVESTISSEMENT PRIORITAIRE (PIP) DU G5 SAHEL La Bad mobilise près de 159 milliards de francs Cfa

Par kibaru

Dans le but de renforcer les infrastructures et la résilience de la région du G5 Sahel, la Banque africaine de développement (Bad) a mobilisé près de 159 milliards de francs  Cfa.

Le ‘’Groupe de Nouakchott’’ a tenu, hier, en Mauritanie, une réunion de suivi des annonces de financement  des projets du Programme d’investissement prioritaire (Pip) du G5 Sahel. Au cours de la rencontre, la Banque africaine de développement (Bad) a annoncé un apport financier de 267 millions de dollars, soit près de 159 milliards de francs Cfa pour financer les projets.

Selon le directeur général de la banque pour la région Afrique du Nord, Mohamed El Azizi, ils se sont mobilisés pour lancer des projets structurants et transformateurs dans la région du Sahel. L’importance, pour lui, c’est d’avoir une approche régionale qui puisse renforcer les synergies entre partenaires pour des impacts plus significatifs au Sahel.

Par ailleurs, le directeur général adjoint pour la région Afrique de l’Ouest, Serge Nguessan, membre de la délégation, a souligné que la Bad soutient  la mise en œuvre de l’initiative ‘’Desert To Power’’, à travers le projet ‘’Yelen’’ d’électrification rurale au Burkina Faso.  L’institution, a dit M. Nguessan, s’est engagée à financer un programme de renforcement de la résilience à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel, ainsi qu’un projet de restauration de terres dégradées pour la stabilisation des populations rurales.

Au Mali, informe-t-il, seront  financés le Programme intégré de développement pour l’adaptation au changement climatique dans le bassin du fleuve Niger, ainsi que la composante du Projet régional de l’initiative ‘’Desert To Power’’ qui se déploiera sur le territoire malien. ‘’Un autre projet, en Mauritanie, permettra d’appuyer la  transformation agricole dans la vallée du fleuve Sénégal, pour renforcer la sécurité alimentaire et créer des emplois durables’’, informe M. Nguessan.

En marge de cette conférence, Mohamed El Azizi, accompagné de la directrice générale adjointe pour l’Afrique du Nord et représentante de la banque pour la Mauritanie, Yacine Diama Fall, ont été reçus par le Premier ministre mauritanien, Ismail Ould Bedda Ould Cheikh Sidiya, en présence du ministre de l’Economie et de l’Industrie et gouverneur de la Banque pour la Mauritanie, Cheikh El Kebir Ould Moulay Taher.

Lors de leurs échanges, le Premier ministre a fait part de sa vision stratégique et énuméré les priorités du gouvernement mauritanien. La rencontre a également permis de passer en revue les différents domaines de coopération entre la Mauritanie et la banque et de tracer les perspectives de son développement.

Cette réunion en Mauritanie a pour objectif d’effectuer le suivi des engagements donnés en faveur du Pip, à l’occasion d’une conférence entre le G5 Sahel et ses partenaires, tenue  en fin 2018 à Nouakchott. Une rencontre qui a permis de recueillir des annonces de financement d’un total de 2,4 milliards d’euros.

enqueteplus