Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés

Terrorisme : Une liste de 200 personnes (66 par partie) sera fournie avant le 29 février

Par kibaru

C’est l’une des principales conclusions auxquelles sont parvenus les participants à la huitième réunion de la Commission Technique de Sécurité (CTS), tenue les 18 et 19 février à Bamako, sous la présidence du Commandant de la Force de la MINUSMA, le Général de division Michael Lollesgaard.

La réunion s’est déroulée dans un climat positif et a permis des échanges fructueux et constructifs.

Parmi les points à l’ordre du jour, on peut citer entre autres, la détérioration de la sécurité au cours des dernières semaines ; les rapports des Équipes Mixtes d'Observation et de Vérification (EMOV) sur certains incidents ; les programmes de soutien du gouvernement pour les combattants durant la phase de pré-cantonnement ; le cantonnement des combattants et la mise en place de patrouilles mixtes.

Ainsi, au regard de la situation sécuritaire qui a connu une grande détérioration avec la multiplication des attaques meurtrières visant les forces armées maliennes et les casques bleus de la MINUSMA, les participants ont convenu de la nécessité de mettre en œuvre les activités du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) pour contribuer à la sécurisation du Nord.

Le Commandant de la Force onusienne au Mali a également noté le besoin de mettre en œuvre le protocole de coopération et d’opérationnaliser rapidement les patrouilles mixtes. Pour ce faire, le MOC doit fournir avant le 29 Février la liste des 200 premiers combattants (66 par partie [CMA, Plate-forme, FAMa]) qui effectueront ces premières patrouilles. Il a également été décidé de la nécessité d’échanger des informations afin de contrer la menace terroriste.

Une trentaine de véhicules fournis par le gouvernement seront disponibles pour le MOC dans les prochaines semaines. Les véhicules se trouvent présentement à Dakar mais ils seront mis à disposition pour effectuer ces patrouilles.

S’agissant du processus de cantonnement, des progrès ont été également notés. Les quatre premiers sites de la CMA et le quatrième site de la Plateforme ont été approuvés par les parties pour le démarrage des travaux de construction. Se trouvent sur la liste de la CMA les sites d’Illouk, Tinfadimata, Tessalit et Ber. La Plateforme a ajouté Tabankort à sa liste de sites déjà approuvés pour la construction (Fafa, Likrakar et Inaggar). Le travail de construction sera exécuté progressivement par la MINUSMA.

Quant à la façon de soutenir les combattants des groupes armés signataires de l’Accord et chargés de la sécurisation des sites, le gouvernement malien a mis en place un programme de pré-cantonnement en soutien aux combattants. Ce geste a été salué par la Plateforme et par la CMA.

Les résultats de la réunion permettent de demeurer optimiste quant à la volonté des parties signataires d’aller de l'avant dans le processus de paix et de trouver des solutions communes.

La prochaine réunion de la CTS est prévue les 15 et 16 Mars 2016.